ContactSites Natixis
>>>"Indicateur de tension des marchés" en action : période 22 mai au 28 juin

Google + : Seeyond

03 juillet 2013

"Indicateur de tension des marchés" en action : période 22 mai au 28 juin

L’annonce le 22 mai dernier par Ben Bernanke d’un probable ralentissement du programme de rachat d’actifs (QE 3) a été le déclencheur de la récente baisse des marchés.

Le FOMC du 19 juin a amplifié la tendance jusqu’au rebond de la semaine dernière. Les premières réactions se sont matérialisées sur les marchés émergents :


- Le MTI émergent a signalé dès le 29 mai un premier regain important de tension sur les marchés (régime « risky » activé). Les marchés des changes ont été les premiers à connaître une forte volatilité, en raison des violentes sorties de capitaux des marchés actions (Asie) et obligations (Asie, Amérique latine) et des craintes sur l'économie chinoise.

- Puis, la hausse de la perception du risque des investisseurs s’est répercutée sur les volatilités actions et les spreads govies et corporate émergents.

- On note ensuite une propagation des tensions au MTI Global (régime « risky » le 11 juin) due à la hausse conjointe des volatilités et spreads de crédit des pays développés et émergents.

- Suite à la conférence de presse de Ben Bernanke du 19 juin, la baisse s’est généralisée et a touché les actifs US, les marchés craignant que la hausse des taux ne vienne dégrader les perspectives de croissance.

De façon surprenante, les principaux indicateurs de tensions européens n’ont pas connu de déviations significatives alors que le marché baissait. Ce phénomène démontre l’intérêt de discriminer géographiquement le suivi des indicateurs de risque.

 

Source : Seeyond

 

Rédigé le 03 juillet 2013