ContactSites Natixis
>>>Focus sur l'expertise Minimum Variance

Google + : Seeyond

23 mai 2013

Focus sur l'expertise Minimum Variance

Focus sur l'expertise Minimum variance avec Emmanuel Bourdeix, codirecteur des gestions de Natixis AM et responsable du pôle d’expertise Seeyond et Nicolas Just, responsable gestion smart beta de Seeyond.

/// Pourquoi privilégiez-vous l’approche Minimum variance en gestion actions aujourd’hui ?

"Dans un environnement dominé par les inquiétudes sur la croissance européenne, les investisseurs font preuve de prudence sur les marchés actions. En raison des mouvements de plus en plus erratiques, les tendances sont en effet beaucoup moins évidentes à identifier," explique Emmanuel Bourdeix, codirecteur des gestions de Natixis AM et responsable du pôle d’expertise Seeyond.
La question demeure donc entière : comment s’exposer durablement aux marchés actions ? Aujourd’hui, les anticipations de résultats ne nous paraissent pas suffisamment fiables, ni assez réactives dans un contexte de marchés incertains pour se projeter durablement sur les marchés actions. Il nous semble donc plus pertinent d’approcher les actions par la dimension risque, en se focalisant par exemple sur la réduction de leur volatilité pour mieux se prémunir contre les baisses éventuelles du marché, sans pour autant sacrifier leur potentiel de performance à la hausse. La gestion Minimum variance peut dès lors constituer une réponse pertinente au contexte actuel. Son objectif ? Profiter des opportunités sur les marchés actions à long terme, tout en réduisant leurs fluctuations à travers la sélection des titres les moins volatils et les moins corrélés entre eux.
En cherchant à amortir les baisses de marchés, cette approche vise ainsi à augmenter la probabilité de délivrer des performances supérieures aux marchés actions sur un cycle boursier.


/// Selon vous, quels sont les atouts distinctifs de la gestion Minimum variance de Seeyond ?

Notre principale différence réside dans la combinaison d’une discipline de construction de portefeuille très rigoureuse, associée à un suivi et une gestion active sur la durée. Les gérants adoptent une approche long terme et pilotent en continu un ensemble de paramètres de risque (volatilité, liquidité des valeurs détenues, titres en situation spéciale, etc.). De plus, au cas où une exposition significative pourrait constituer un risque (secteur, pays, etc.), les gérants ont la capacité d’intervenir afin de préserver une diversification de portefeuille suffisante.
Depuis le lancement de Seeyond Europe Min Variance en septembre 2010 et de Seeyond Global Min Variance en octobre 2011, l’équipe a pu réaliser un parcours remarquable à travers des environnements très variés (marchés baissiers, normalisés et haussiers, y compris dans la phase de rallye des marchés d’actions depuis un an), grâce à la mise en oeuvre d’une gestion sans contrainte autre que celle de la minimisation du risque absolu.


/// Adaptée en période de baisses de marché, cette stratégie est-elle également pertinente sur un cycle complet ?

En effet, si notre approche Minimum variance est susceptible de ne pas suivre l'intégralité de toutes les accélérations de marché (à la hausse comme à la baisse) qu’il s’agisse de rebonds massifs indifférenciés ou thématiques, elle cherche toutefois à surperformer le marché dans sa globalité sur un cycle complet de 3 ans, tout en réduisant significativement le risque. C’est pourquoi, quel que soit le niveau de volatilité (fort ou faible), l’expertise Minimum variance de Seeyond a su, depuis son lancement, tirer son épingle du jeu tant au niveau européen que global.


 

 

/// Focus sur les fonds Minimum variance de Seeyond

"Seeyond Europe Min Variance comme Seeyond Global Min Variance(1) exploitent la variabilité et la dispersion des marchés européens et mondiaux, en se concentrant avant tout sur la gestion du risque," souligne Nicolas Just, responsable gestion smart beta de Seeyond.
Dans un contexte de hausse des marchés supérieure à deux chiffres sur les douze derniers mois, notre approche systématique des risques (et tout particulièrement la sélection des valeurs), a permis aux deux portefeuilles de tirer parti des phases de rebond de la volatilité. Nos portefeuilles Minimum variance ont significativement surperformé leurs indices sur la période(2).
Dans la mesure où la volatilité devrait continuer d’évoluer dans un régime intermédiaire, notre gestion devrait continuer à surperformer sur longue période, tout en délivrant les volatilités historiques les plus faibles du marché pour ce type de stratégies.
Nos fonds Minimum variance offrent ainsi à l’investisseur la possibilité d’améliorer les ratios de Sharpe de ses portefeuilles actions ou diversifiés, notamment grâce à l’optimisation constante de nos modèles et de nos processus de gestion. Nos expertises Seeyond offrent également la possibilité d’apporter une réelle diversification par rapport aux gestions fondamentales traditionnelles.

 


>> En savoir plus sur
Seeyond Europe Min Variance
Seeyond Global Min Variance

 

>> Lire l'article : "Minimum variance : rechercher
l’équilibre entre performance et risque" - rédigé le 30/04/2013.

 

 

 

 

(1) FCP de droit français. Classification AMF “actions internationales”. Part I-C en euro.
(2) Source : Natixis AM au 30/04/2013. Le ratio de Sharpe est l’indicateur de surperformance d’un produit par rapport à un taux sans risque (Eonia capitalisé ici), compte tenu du risque pris (volatilité du produit). Plus il est élevé, meilleur est le fonds.
(3) Les références à un classement, un prix, une notation d’un OPCVM ne préjugent pas des résultats futurs de ce dernier ou du gestionnaire.
Investing beyond beta : investir au-delà du beta. Seeyond est une marque de Natixis AM.

Pour plus d’informations, reportez-vous au prospectus / document d'informations clés pour l'investisseur disponible sur sur ce site.